Book Review: Kokoro by Christine Mari

Book Reviews

(Par ici en Français!)

I’ve been following Christine Mari‘s work for a long time, and finally bought her book Kokoro the last time it was on sale. She is an incredible comic artist, and it is such a pleasure to be sharing her book with you this week!

Christine Mari’s work is deeply personal and touches on many themes including identity, being bi-racial, and mental health. What first attracted me to her work is how she was able to put words on feelings I have about being bi-racial extremely clearly and poignantly. It is so interesting to see how she relates to her own identity and how, even if our experiences are different, we still share many impressions. In my opinion, her biggest strength as an artist is how lucid, nuanced and discerning she is about feelings. Reading her comics often feels like witnessing someone using the tiniest pins to locate almost invidible spaces on a gigantic map. I love that I can relate to her stories, but at the same time, it is really interesting learning about her experiences. Kokoro is a great example of this as it chronicles the time she spent as an exchange student in Japan. Incredibly honest, this book is an account of the good times and also the difficulties she faced. It was really interesting seeing how she fit in Japanese society, and each comic was relatable.

To accompany this deep dive into her rich emotional world, Christine Mari creates wonderfully evocative drawings. One thing that is striking about this work is the simplicity of the drawings. All done in black and white, these two colours are used incredible well to inspire different feelings in the readers as well as depict the author’s own mental states. These are in turn incredibly well imagined on paper, making the difficult task of illustrating feelings and inner states seem natural. Using many clever strategies, each comic is rich and cinematographic. The reader immediately feels pulled in and dropped into the scenes. The balance between the outside and the inside life of the author is also rich and fascinating. I also really enjoyed the different characters and how well designed they were: in a single glance it was easy to deduce their personality traits, while still being varied and unique. I feel like I don’t have enough good words to use on this book!

Kokoro is one of my favourite comic book/graphic novels because it is so incredibly true and personal while also being relatable. This book is no longer on sale on the author’s website, however, many of the comics of the book are freely accessible on her instagram account. I hope you will go have a look as her work is so rich and beautiful! I am so excited to see her next projects and comics!

Kokoro, by Christine Mari, Self-published


 

Book review: Kokoro, par Christine Mari

(Ce livre n’est malheureusement pas disponible en français, sniff!)

Je suis le travail de Christine Mari depuis longtemps, et j’ai finalement acheté son livre Kokoro la dernière fois qu’il était en vente. C’est une artiste de bande dessinée incroyable, et c’est un plaisir de partager son livre avec vous cette semaine !

Le travail de Christine Mari est profondément personnel et aborde de nombreux thèmes, notamment l’identité, le fait d’être bi-raciale et la santé mentale. Ce qui m’a d’abord attirée dans son travail, c’est la façon dont elle a pu mettre des mots sur les sentiments que j’éprouve en tant que bi-raciale, de façon extrêmement claire et poignante. Il est très intéressant de voir comment elle se situe par rapport à sa propre identité et comment, même si nos expériences sont différentes, nous partageons de nombreuses impressions. À mon avis, sa plus grande force en tant qu’artiste est la lucidité, la nuance et le discernement dont elle fait preuve en matière de sentiments. En lisant ses bandes dessinées, on a souvent l’impression de voir quelqu’un utiliser les plus petites épingles pour localiser des espaces presque invisibles sur une carte gigantesque. J’aime pouvoir m’identifier à ses histoires, mais en même temps, c’est vraiment intéressant de découvrir ses expériences. Kokoro en est un excellent exemple, puisqu’il relate le temps qu’elle a passé au Japon dans le cadre d’un échange universitaire. Incroyablement honnête, ce livre relate les bons moments et les difficultés qu’elle a rencontrés. Il était vraiment intéressant de voir comment elle s’intégrait dans la société japonaise, et chaque bande dessinée était vraiment très parlante.

Pour accompagner cette plongée dans son riche univers émotionnel, Christine Mari crée des dessins merveilleusement évocateurs. Ce qui frappe dans cet ouvrage, c’est la simplicité des dessins. Tous réalisés en noir et blanc, ces deux couleurs sont incroyablement bien utilisées pour inspirer différents sentiments aux lecteurs ainsi que pour dépeindre les états mentaux de l’auteure. Ces derniers sont à leur tour incroyablement bien imaginés sur le papier, rendant naturelle la tâche difficile d’illustrer les sentiments et les états intérieurs. Grâce à de nombreuses stratégies astucieuses, chaque bande dessinée est riche et cinématographique. Le lecteur se sent immédiatement happé et plongé dans les scènes. L’équilibre entre la vie extérieure et intérieure de l’auteur est également riche et fascinant. J’ai également beaucoup apprécié les différents personnages et la qualité de leur conception : en un seul coup d’œil, il est facile de déduire leurs traits de personnalité, tout en étant variés et uniques. J’ai l’impression de ne pas avoir assez de bons mots à utiliser sur ce livre !

Kokoro est l’une de mes bandes dessinées/romans graphiques préférés parce qu’elle est incroyablement vraie et personnelle tout en étant pertinente. Ce livre n’est plus en vente sur le site de l’auteure, cependant, de nombreuses bandes dessinées du livre sont librement accessibles sur son compte instagram. J’espère que vous irez y jeter un coup d’œil car son travail est si riche et si beau ! J’ai hâte de voir ses prochains projets et bandes dessinées !

Kokoro, by Christine Mari, Auto-publication

Book Review: The Mouse who Carried a House on His Back, by Jonathan Stutzman and Isabelle Arsenault

Book Reviews

(Par ici en Français!)

A friend recommended this book a few weeks ago, and as she has excellent taste, I knew I had to find it! When I saw that it was illustrated by Isabelle Arsenault, well, I really had no choice whatsoever. I’m so glad to say that The Mouse who Carried a House on His Back, by Jonathan Stutzman and Isabelle Arsenault is a hit!

At this point, I think I’ve read all the books written and/or illustrated by Isabelle Arsenault. I love her work so much! It is so simple, but so evocative and full of imagination. I also really like the handmade feel her pictures have. With this book, I was surprised and please to see that it was a different kind of work. I was expecting a world of graphite and lovely pencil textures. Instead, I discovered a world of colours and collage. The pictures look like they are made from cut and paste characters, and it is wonderful! I really enjoyed how that aspect of the work gave the book a more 3D feel, like the characters could just step out of the book.

Adding to this feeling of interactivity, the book is a cut out book. Throughout the pages, a house shape is cut out revealing and framing characters in a clever way. I really enjoyed that this window worked on each side of the page, making it so fun! As I was reading the book, I was excited to see what the next window would reveal.

This is such a cozy book! The characters are adorable animals all dressed in cute clothes. We spend a lot of time in the mouse’s house and it is wonderfully comfortable with a large table to welcome everyone, rocking chairs, a fireplace and lovely fabrics. I really enjoyed all the details that were put into creating this warm atmosphere. Many repeat patterns as well as different textures and colours give this space an eclectic and lively feeling: this is a house meant to be lived in, and it is so inviting!

Going with these incredible illustrations, the story is adorable and full of wisdom. Mouse goes around carrying his house. When he feels it is right, he puts it down. As he makes friends, he welcomes more and more of them into his seemingly small home. The house grows, expends, takes colours as more and more animals find their way to Mouse. A lesson in hospitality, friendship and generosity, this story is incredibly charming.

This book is truly incredible! Full of lovely details and adorable animals, it is sure to charm readers of all ages. I had such a good time reading this cute story and turning page after page. I hope you will give it a read!

The Mouse who Carried a House on His Back, by Jonathan Stutzman and Isabelle Arsenault, Penguin Random House


 

Book review: La souris qui portait une maison sur son dos, par Jonathan Stutzman et Isabelle Arsenault

(Ce livre est disponible en français! Youpiiii!)

Une amie m’a recommandé ce livre il y a quelques semaines, et comme elle a un goût très sûr, je savais que je devais le trouver ! Quand j’ai vu qu’il était illustré par Isabelle Arsenault, eh bien, je n’avais vraiment plus le choix. Je suis heureuse de dire que La souris qui portait une maison sur son dos, de Jonathan Stutzman et Isabelle Arsenault, est un hit !

À ce stade, je pense avoir lu tous les livres écrits et/ou illustrés par Isabelle Arsenault. J’aime tellement son travail ! Il est si simple, mais si évocateur et plein d’imagination. J’aime aussi beaucoup l’aspect artisanal de ses images. Avec ce livre, j’ai été surprise et heureuse de voir qu’il s’agissait d’un genre un peu différent. Je m’attendais à un monde de graphite et de belles textures de crayon. Au lieu de cela, j’ai découvert un monde de couleurs et de collages. Les images ont l’air d’être faites à partir de personnages découpés et collés, et c’est merveilleux ! J’ai vraiment apprécié que cet aspect de l’œuvre donne au livre une impression de 3D, comme si les personnages pouvaient sortir du livre.

Pour ajouter à ce sentiment d’interactivité, le livre est un livre découpé. Au fil des pages, une forme de maison est découpée révélant et encadrant les personnages de manière astucieuse. J’ai vraiment apprécié que cette fenêtre fonctionne de chaque côté de la page, ce qui la rend très amusante ! Au fur et à mesure que je lisais le livre, j’étais impatiente de voir ce que la fenêtre suivante allait révéler.

C’est un livre tellement douillet ! Les personnages sont d’adorables animaux tous habillés de vêtements mignons. Nous passons beaucoup de temps dans la maison de la souris et elle est merveilleusement confortable avec une grande table pour accueillir tout le monde, des chaises berçantes, une cheminée et de jolis tissus. J’ai vraiment apprécié tous les détails qui ont été mis en scène pour créer cette atmosphère chaleureuse. De nombreux motifs répétés ainsi que des textures et des couleurs différentes donnent à cet espace un sentiment éclectique et vivant : c’est une maison faite pour être habitée, et elle est si accueillante !

Accompagnée de ces incroyables illustrations, l’histoire est adorable et pleine de sagesse. La souris se promène en portant sa maison. Quand il estime que le moment est venu, il la pose. Au fur et à mesure qu’il se fait des amis, il en accueille de plus en plus dans sa maison apparemment petite. La maison grandit, se développe, prend des couleurs à mesure que de plus en plus d’animaux trouvent leur chemin vers la souris. Une leçon d’hospitalité, d’amitié et de générosité, cette histoire est incroyablement charmante.

Ce livre est vraiment incroyable ! Plein de détails charmants et d’animaux adorables, il ne manquera pas de charmer les lecteurs de tous âges. J’ai eu tellement de plaisir à lire cette jolie histoire et à tourner les pages les unes après les autres. J’espère que vous le lirez aussi !

La souris qui portait une maison sur son dos, par Jonathan Stutzman et Isabelle Arsenault, Éditions Scholastic

Book Review: The Magical Yet, by Angela DiTerlizzi and Lorena Alvarez

Book Reviews

(Par ici en Français!)

There are some books that you stumble upon by accident, on a whim. Sometimes these books fin you just at the right moment, as if in answer to your thoughts. This is exactly how I felt with The Magical Yet, written by Angela DiTerlizzi and illustrated by Lorena Alvarez.

I’ve raved about Lorena Alvarez’ work here before, but, what can I say, her work just makes me so happy! With this book, it was nice to see her incredible talent for creating plants and patterns once again. Trees, leaves, and other plants wrap around each page and create a rich and beautiful world. Adding to this lushness, big-eyed birds fly around, inviting the reader to explore and guiding the eyes through each double page spread. They add so much movement and dynamism!

Another thing that I find so inspiring in this artist’s work is her use of colour. She is juggling with so many colours and is still able to create a sense of cohesion. I feel like there are two main palettes that work so well together. The first one is rich in olive greens, browns, purples and is accentuated with bright turquoises, magentas and oranges. The other one comprises soft blues and purples. These two palettes work together to create striking details and soothing backgrounds. It is so well done!

To inhabit this wonderfully diverse universe, she creates equally wonderful characters. So many children take part in this book and they are all diverse and so curious. I always love seeing children characters trying different activities and being curious, and this book had a whole collection of them! I also liked that she did not discriminate activities to genders. It all felt very natural, and I feel like there is at least one character each reader can identify with in this book.

Finally, the thing that completely stole my heart is the story of this book. Sometimes, being an independent artist can feel like walking alone in the dark for a really long time. This book felt like a candle or handrail suddenly found, just at the right moment. A beautiful story on perseverance, learning and giving up, this book presents the magical Yet. Yet accompanies each character as they learn, make mistakes, feel discouraged or lost. Yet believes, is patient, finds solutions, and helps the children reach their goals. It is such an important message for children but also for adults alike.

I cannot recommend this book enough! Filled with incredibly beautiful and fascinating illustrations, this book also delivers a powerful message that will serve children and adults alike. I am so glad I stumbled upon this book, and I hope it will find you just at the right moment too!

The Magical Yet, by Angela DiTerlizzi and Lorena Alvarez, Disney Hyperion


 

Book review: Tu y arriveras, par Angela DiTerlizzi and Lorena Alvarez

(Ce livre est disponible en français! Youpiiii!)

Il y a des livres sur lesquels on tombe par hasard, un peu par accident. Parfois, ces livres vous tombent dessus juste au bon moment, comme en réponse à vos pensées. C’est exactement ce que j’ai ressenti avec Tu y arriveras, écrit par Angela DiTerlizzi et illustré par Lorena Alvarez.

J’ai déjà fait l’éloge du travail de Lorena Alvarez ici, mais, que puis-je dire, son travail me fait tellement plaisir ! Avec ce livre, il était agréable de voir son incroyable talent pour créer des plantes et des motifs une fois de plus. Les arbres, les feuilles et autres plantes enveloppent chaque page et créent un monde riche et magnifique. Pour ajouter à cette luxuriance, des oiseaux aux grands yeux volent tout autour, invitant le lecteur à explorer et guidant les yeux à travers chaque double page. Ils ajoutent tellement de mouvement et de dynamisme !

Une autre chose que je trouve si inspirante dans le travail de cette artiste est son utilisation de la couleur. Elle jongle avec tant de couleurs tout en parvenant à créer un sentiment de cohésion. J’ai l’impression qu’il y a deux palettes principales qui fonctionnent si bien ensemble. La première est riche en verts olive, bruns, violets et est accentuée par des turquoises, magentas et oranges vifs. L’autre comprend des bleus et des violets doux. Ces deux palettes fonctionnent ensemble pour créer des détails frappants et des arrière-plans apaisants. C’est tellement bien fait !

Pour habiter cet univers merveilleusement diversifié, elle crée des personnages tout aussi merveilleux. Tant d’enfants prennent part à ce livre et ils sont tous différents et si curieux. J’aime toujours voir des personnages enfantins essayer différentes activités et être curieux, et ce livre en avait toute une collection ! J’ai également apprécié qu’elle ne fasse pas de distinction entre les activités et les genres. Tout semblait très naturel, et j’ai l’impression que chaque lecteur peut s’identifier à au moins un personnage dans ce livre.

Enfin, la chose qui a complètement volé mon cœur est l’histoire de ce livre. Parfois, être une artiste indépendante peut donner l’impression de marcher seule dans le noir pendant très longtemps. Ce livre m’a fait l’effet d’une bougie ou d’une main courante soudainement trouvée, juste au bon moment. Une belle histoire sur la persévérance, l’apprentissage et le doute, ce livre présente “Yet”. Yet accompagne chaque personnage lorsqu’il apprend, fait des erreurs, se sent découragé ou perdu. Yet croit, est patient, trouve des solutions et aide les enfants à atteindre leurs objectifs. C’est un message tellement important pour les enfants mais aussi pour les adultes.

Je ne saurais trop recommander ce livre ! Rempli d’illustrations incroyablement belles et fascinantes, ce livre délivre également un message puissant qui servira aux enfants comme aux adultes. Je suis si heureuse d’être tombée sur ce livre, et j’espère qu’il vous trouvera aussi au bon moment !

Tu y arriveras, par Angela DiTerlizzi et Lorena Alvarez, Scholastic

The Magical Yet, by Angela DiTerlizzi and Lorena Alvarez, Disney Hyperion

Book Review: A Nest is Noisy by Dianna Hutts Aston and Sylvia Long

Book Reviews

(Par ici en Français!)

I kept getting this book as a recommendation every time I browsed books online, and I finally gave in and asked for it through the inter-library loans. Upon receiving it, I instantly knew I’d love A Nest is Noisy, written by Dianna Hutts Aston and illustrated by Sylvia Long.

If you love nature and learning about different animals, this book is the perfect fit for you! Each page is filled with fascinating facts on different species and their nests. From birds, to mammals and reptiles, there is so many incredible nest examples. The amount of research that went into this book must have been phenomenal! Reading this book left me with an incredible sense of wonder and gratitude to be in a world so rich in diversity, ingenuity and beauty. The text is incredible well written. Giving the reader just enough factual information to ignite curiosity, without being overly simplified or condescending, the writing style is also lyrical and poetic. Engaging many senses with the use of alliterations, this feels like a book to be read out loud for even more enjoyment.

To go with this wonderful text, the illustrations are just as rich and beautiful. Done in ink and watercolours, the style is realistic while still leaving room to watercolours and all their wonderful textures. Full of details, some illustrations are true masterpieces of minutia. I particularly enjoyed how this illustrator used details and their density to track the readers’ attention to important or central elements. The more detailed ones always capture the eye quickly whereas simpler elements are used to create context. I thought that was particularly well done.

The slightly muted colours give this book a quiet and calming feel, leaving place to wonder and imagination. Nevertheless, the colours are rich and engaging and always harmonious. Each composition is also very engaging, with so many varied animals, easy to read texts and also beautiful calligraphy elements. I really enjoyed that each animal was labelled.

Overall, this book was really engaging and simply fascinating! From the beautiful illustrations to the incredibly well researched and elegant text, every element of this book is beautiful and is sure to please nature lovers of all ages. This book is part of a series on nature, and I cannot wait to discover the other volumes. I hope you will enjoy this book too!

A Nest is Noisy by Dianna Hutts Aston and Sylvia Long, Chronicle books


 

Book review: Un nid fait du bruit, par Dianna Hutts Aston et Sylvia Long

(Ce livre fait partie d’une série, et certains ont été traduits en français. Celui-ci ne l’est pas encore, mais peut-être dans le futur? On croise les doigts.)

Ce livre m’était recommandé chaque fois que je parcourais des livres en ligne, et j’ai fini par céder et le demander par le biais des prêts interbibliothèques. En le recevant, j’ai tout de suite su que j’allais adorer A Nest is Noisy (Un nid fait du bruit), écrit par Dianna Hutts Aston et illustré par Sylvia Long.

Si vous aimez la nature et apprendre à connaître différents animaux, ce livre est fait pour vous ! Chaque page est remplie de faits fascinants sur différentes espèces et leurs nids. Des oiseaux en passant par les mammifères et les reptiles, il y a tellement d’exemples de nids incroyables. La quantité de recherche qui a été effectuée dans ce livre a dû être phénoménale ! La lecture de ce livre m’a laissé un incroyable sentiment d’émerveillement et de gratitude d’être dans un monde si riche en diversité, en ingéniosité et en beauté. Le texte est incroyablement bien écrit. Il donne au lecteur juste assez d’informations factuelles pour éveiller sa curiosité, sans être trop simplifié ou condescendant, tout en étant d’un style lyrique et poétique. Faisant appel à de nombreux sens grâce à l’utilisation d’allitérations, ce livre doit être lu à voix haute pour être encore plus apprécié.

Pour accompagner ce merveilleux texte, les illustrations sont tout aussi riches et belles. Réalisées à l’encre et à l’aquarelle, le style est réaliste tout en laissant place à l’aquarelle et à toutes ses merveilleuses textures. Pleines de détails, certaines illustrations sont de véritables chefs-d’œuvre de minutie. J’ai particulièrement apprécié la façon dont cette illustratrice utilise les détails et leur densité pour guider l’attention des lecteurs vers des éléments importants ou centraux. Les plus détaillés captent toujours rapidement l’œil tandis que les éléments plus simples servent à créer un contexte. J’ai trouvé cela particulièrement bien fait.

Les couleurs légèrement sourdes donnent à ce livre un aspect calme et apaisant, laissant place à l’émerveillement et à l’imagination. Néanmoins, les couleurs sont riches et engageantes et toujours harmonieuses. Chaque composition est également très engageante, avec tant d’animaux variés, des textes faciles à lire et aussi de beaux éléments de calligraphie. J’ai beaucoup apprécié que chaque animal soit identifié.

Ce livre est dans l’ensemble très intéressant et tout simplement fascinant ! Des magnifiques illustrations au texte incroyablement bien documenté et élégant, chaque élément de ce livre est magnifique et plaira certainement aux amoureux de la nature de tous âges. Ce livre fait partie d’une série sur la nature, et j’ai hâte de découvrir les autres volumes. J’espère que vous apprécierez également ce livre !

A Nest is Noisy by Dianna Hutts Aston and Sylvia Long, Chronicle books

Disponible en français dans la même série:

L’histoire d’un papillon

L’histoire d’une graine

L’histoire d’une coccinelle et autres coléoptères

Book Review: The Magical Tree, by Myriam Ouyessad and Anja Klauss

Book Reviews

(Par ici en Français!)

When I was a child, I was completely fascinated by Gustav Klimt’s paintings, all in twirls and golden details. There is something so incredible in his work, and all those years later, I am still awed. When I saw this book, illustrated by Anja Klauss, I had to borrow it from the library! Part of a series of book aimed at introducing children to famous painters and artists, The Magical Tree, written by Myriam Ouyessad, is more than a beautiful hommage to an incredible artist.

First of all, WOW! The illustrations are wonderful. Inspired by three main panels by Klimt, Anja Klauss created characters and settings that wonderfully take on the famous artist’s style. Swirls, eyes, patterns and colours are all well used creating an immersive experience. Reading this book, it really felt like I had stumbled into one of Klimt’s painting. It is wonderfully well done! At the same time, it is possible to recognize Klauss’ own stylistic elements, particularly in the faces of the characters; a truly masterful balancing act!

Each page is rich in reds, golden yellows and contrasting blacks. These stunning colours envelop the readers and reflect the setting of the story so well. The limited colour palette is used expertly, and even if the number of colours is limited, each setting still has its own specific feel and is easily recognizable.

I particularly enjoyed the characters and all the patterns that were taken from Klimt’s work and reworked into clothing and architectural textures. It is so interesting to see how Klauss was able to select recognizable patterns and use them in new ways to create something that is clearly inspired by someone else’s work, but still wonderfully unique and personal. Mainly based on three panels, it is still possible to see echos from other pieces throughout the book, especially in the characters. This book is such a wonderful way to explore an artist’s work!

The story is also very interesting, and it fits so well with the selected art. There is so much I’d like to know after reading this book: intriguing characters, a library of seeds, a mysterious tree and a magical fruit. Each of these elements could have been a book of their own. The characters are wise, prudent and gentle, which is both inspiring and refreshing. The notion of care and stewardship is also very present in the story and is portrayed in an intelligent and sensible way. It was truly a wonderful story that I know I will think about again and again.

This book is an incredible introduction to Klimt’s work while also being a great book to read in and of itself. Wonderfully illustrated and powerfully written, this is a book that will please all art lovers while also being inspiring and enchanting. I really hope you will take a look and see if you can find it!

The Magical Tree, by Myriam Ouyessad and Anja Klauss, Prestel Publishing


 

Book review: Le Gardien de l’Arbre, par Myriam Ouyessad et Anja Klauss

(Ce livre est écrit en français: youpiii!)

Quand j’étais enfant, j’étais complètement fascinée par les peintures de Gustav Klimt, toutes en vrilles et en détails dorés. Il y a quelque chose de tellement incroyable dans son travail, et toutes ces années plus tard, je suis toujours émerveillée. Lorsque j’ai vu ce livre, illustré par Anja Klauss, j’ai dû l’emprunter à la bibliothèque ! Faisant partie d’une série de livres visant à faire découvrir aux enfants des peintres et des artistes célèbres, Le Gardien de l’Arbre, écrit par Myriam Ouyessad, est plus qu’un bel hommage à un artiste incroyable.

Tout d’abord, WOW ! Les illustrations sont merveilleuses. Inspirée principalement par trois panneaux de Klimt, Anja Klauss a créé des personnages et des décors qui reprennent à merveille le style du célèbre artiste. Les spirales, les yeux, les motifs et les couleurs sont tous bien utilisés, créant une expérience immersive. En lisant ce livre, j’ai vraiment eu l’impression de tomber dans une peinture de Klimt. C’est merveilleusement bien fait ! En même temps, il est possible de reconnaître les propres éléments stylistiques de Klauss, en particulier dans les visages des personnages ; un jeu d’équilibre vraiment magistral !

Chaque page est riche en rouges, jaunes dorés et noirs contrastés. Ces couleurs éclatantes enveloppent le lecteur et reflètent si bien le cadre de l’histoire. La palette de couleurs limitée est utilisée de manière experte, et même si le nombre de couleurs est limité, chaque décor a sa propre sensation spécifique et est facilement reconnaissable.

J’ai particulièrement apprécié les personnages et tous les motifs qui ont été repris de l’œuvre de Klimt et retravaillés en vêtements et en textures architecturales. Il est très intéressant de voir comment Klauss a été capable de sélectionner des motifs reconnaissables et de les utiliser d’une manière nouvelle pour créer quelque chose qui est clairement inspiré par le travail de quelqu’un d’autre, mais qui reste merveilleusement unique et personnel. Principalement basé sur trois panneaux, il est néanmoins possible de voir des échos d’autres pièces tout au long du livre, notamment dans les personnages. Ce livre est une merveilleuse façon d’explorer le travail d’un artiste !

L’histoire est également très intéressante, et elle s’accorde si bien avec l’art sélectionné. Il y a tant de choses que j’aimerais savoir après avoir lu ce livre : des personnages intrigants, une bibliothèque de graines, un arbre mystérieux et un fruit magique. Chacun de ces éléments aurait pu être un livre à lui tout seul. Les personnages sont sages, prudents et doux, ce qui est à la fois inspirant et rafraîchissant. La notion de soin et d’intendance est également très présente dans l’histoire et est dépeinte de manière intelligente et sensée. C’est vraiment une histoire merveilleuse à laquelle je vais penser encore et encore.

Ce livre est une incroyable introduction à l’œuvre de Klimt tout en étant un excellent livre à lire en lui-même. Merveilleusement illustré et très bien écrit, c’est un livre qui plaira à tous les amateurs d’art tout en étant inspirant et enchanteur. J’espère vraiment que vous jetterez un coup d’œil et que vous verrez si vous pouvez le trouver !

Le Gardien de l’Arbre, par Myriam Ouyessad et Anja Klauss, L’élan Vert

Book Review: Hicothea, by Lorena Alvarez

Book Reviews

(Par ici en Français!)

This book kept being recommended to me every time I borrowed a book online, so I finally gave it a go and ordered it through the inter-library loans. This week, I’d like to tell you about Hicothea, written and illustrated by Lorena Alvarez.

So many things in this book are charming! First of all, I really love the drawing styles: big eyes, so many details, plants of all colours and styles. Everything is so pretty! The imaginary plants are stunning and gave out a strong magical feel. The characters are adorable, sometimes scary, but are always incredibly clever and adorned in so many beautiful details. More than that, the compositions are rich and complex, and they are full of little nooks and crannies to explore and get lost in. It was also really interesting to see how this incredible illustrator uses textures and patterns from the natural world to create decor elements and characters.

This is a middle-grade graphic novel, and it has some of the cleverest use of text bubbles I’ve seen. Taking complete advantage of double page illustrations, the text bubbles are used to guide the reader through incredible worlds, following the characters. This makes the reading incredibly interactive as you have the feeling of moving along with the characters. It also breaks the comic style nicely and makes it a lot more comfortable to read for readers who might not yet be comfortable with this style of books. I found that it was a great way to go from the storybook into graphic novels, a perfect intermediary.

The story is full of compassion and care. I identified strongly with the main character, but I thought all the interactions between the school-aged characters where believable. The courageous and imaginative main character is full of life and empathy, and the story is only possible because of this. I thought it was a nice twist on characterization. Full of funny, cute and larger-than-life characters, this story is a trip in a fantastic world.

I really hope you will pick up this book. It is a window into an incredibly rich, beautiful and fragile universe, and I am sure it will leave you inspired and itching for more. This book is actually the second one in this series, so I am now on the hunt for book #1! Happy reading!

Hicotea, by Lorena Alvarez, No Brow


 

Book review: Hicothea, par Lorena Alvarez

(Ce livre a été traduit en français: youpiii!)

Ce livre m’était recommandé à chaque fois que j’empruntais un livre en ligne, alors j’ai finalement tenté le coup et je l’ai commandé par le biais des prêts interbibliothèques. Cette semaine, j’aimerais vous parler de Hicothea, écrit et illustré par Lorena Alvarez.

Tant de choses dans ce livre sont charmantes ! Tout d’abord, j’aime beaucoup les styles de dessin : de grands yeux, tant de détails, des plantes de toutes les couleurs et de tous les styles. Tout est si joli ! Les plantes imaginaires sont superbes et donnent une forte impression de magie. Les personnages sont adorables, parfois effrayants, mais toujours incroyablement intelligents et parés de tant de beaux détails. Plus que cela, les compositions sont riches et complexes, et elles sont pleines de petits coins et recoins à explorer et dans lesquels se perdre. Il était également très intéressant de voir comment cette incroyable illustratrice utilise les textures et les motifs du monde naturel pour créer des éléments de décor et des personnages.

Il s’agit d’un roman graphique pour les enfants d’âge moyen, et l’utilisation des bulles de texte y est parmi les plus intelligentes que j’ai vues. Tirant pleinement parti des illustrations en double page, les bulles de texte sont utilisées pour guider le lecteur dans des mondes incroyables, en suivant les personnages. Cela rend la lecture incroyablement interactive car on a l’impression de se déplacer avec les personnages. Cela rompt également le style de la bande dessinée et rend la lecture beaucoup plus confortable pour les lecteurs qui ne sont peut-être pas encore à l’aise avec ce style de livres. J’ai trouvé que c’était un excellent moyen de passer du livre d’histoires aux bandes dessinées, un intermédiaire parfait.

L’histoire est pleine de compassion et d’attention. Je me suis fortement identifiée au personnage principal, mais j’ai trouvé que toutes les interactions entre les personnages d’âge scolaire étaient crédibles. Le personnage principal, courageuse et imaginative, est plein de vie et d’empathie, et l’histoire n’est possible que grâce à cela. J’ai trouvé qu’il s’agissait d’une belle façon de tourner la personnalité des personnages. Pleine de personnages drôles, mignons et plus grands que nature, cette histoire est un voyage dans un monde fantastique.

J’espère vraiment que vous lirez ce livre. C’est une fenêtre sur un univers incroyablement riche, beau et fragile, et je suis certaine qu’il vous laissera inspirés et désireux d’en savoir plus. Ce livre est en fait le deuxième de cette série, je suis donc maintenant à la recherche du livre n° 1 ! Bonne lecture !

Des lumières dans la nuit, tome 2 – Hicotea, Lorena Alvarez, Glenat

Book Review: The 36 cats of Marie Tatin, by Sylvie Chausse and François Crozat

Book Reviews

(Par ici en Français!)

I am so happy to share this book with you because it is a beloved one from my childhood. I remember spending so much time looking at these pictures and counting all the cats. Without further ado, let’s jump right into The Thirty-Six Cats of Marie Tatin written by Sylvie Chausse and illustrated by François Crozat.

What I remember loving the most about this book as a child was how funny the illustrations were. Well, I haven’t changed much! It feels so special to reconnect with a book you haven’t seen for years and to remember and experience the same feelings as the first time. The story is short, sweet and a bit silly (my favourite kind!). As the tittle suggests, there are a lot of cats in this book! Every cat has so much personality! Page after page, it is a real treat to look at them, count them and see which ones come back and what they are up too. They are also painted in a way that balances imaginative and realistic cat behaviours. It is truly a feat of observation and creativity! The style is beautiful and filled with humour. I really enjoyed that each double page is a full illustration, complete with many details and rendered in rich and stunning colours. The character design is also fabulous: the personality and mood of each human character is instantaneously understood and relatable. Another thing that is so incredible about this book is the many perspectives that the illustrator chose. Seen from the side, from above, from behind, the reader has the feeling of moving around the depicted world in an almost cinematographic way. It adds so much liveliness to the reading experience and shows incredible skill.

If the beautiful illustrations are not enough to convince you to go and look for this book, the story is relatable, cute and so funny. A woman seeks the help of a tarot reader friend to cure her loneliness. Armed with a spell to cry under the full moon, she follows the advice, but things go a bit unexpectedly. Her quiet house is soon filled with 36 rambunctious cats. I love this story, and I remember that as a lonely child, I could relate to the main character a lot. I would imagine having so many cats and loved every minute of it. As a neat little bow on top of this adorable story, the author also shares her apple tart recipe. I actually tried this recipe out with my mom as a child and loved it! It felt magical to take something out of book and make it come true. I cannot wait to try it again!

If you love cats, and even if you don’t, this book is sure to charm you and tempt you in making a beautiful apple tart. I loved reading it as a child and loved rediscovering this book. If you are a fan of the The Aristocats, you will love this book for sure! I really hope you will look for this one. As you can see, my used copy is from a library, and I love the sticker they added at the beginning. It makes my imagination wild: an unknown library, donated books, who is Mrs Eleanor Hill? Wonderful!

The Thirty-six Cats of Marie Tatin, by Sylvie Chausse and François Crozat


 

Book review: Les 36 chats de Marie Tatin, par Sylvie Chausse et François Crozat

(Ce livre est écrit en français à la base: youpiii!)

Je suis très heureuse de partager ce livre avec vous, car c’est un livre très spécial de mon enfance. Je me souviens avoir passé tellement de temps à regarder ces images et à compter tous les chats. Sans plus attendre, plongeons dans Les trente-six chats de Marie Tatin écrit par Sylvie Chausse et illustré par François Crozat.

Je me souviens que ce que j’aimais le plus dans ce livre quand j’étais enfant, c’était l’humour des illustrations. Eh bien, je n’ai pas beaucoup changé ! C’est tellement spécial de retrouver un livre que l’on n’a pas vu depuis des années et de se souvenir et de ressentir les mêmes sentiments que la première fois. L’histoire est courte, tendre et un peu loufoque (mon genre préféré !). Comme le titre le suggère, il y a beaucoup de chats dans ce livre ! Chaque chat a tellement de personnalité ! Page après page, c’est un vrai plaisir de les regarder, de les compter et de voir lesquels reviennent et ce qu’ils font. Ils sont également peints en équilibrant des comportements de chat imaginaires et réalistes. C’est vraiment un exploit d’observation et de créativité ! Le style est beau et rempli d’humour. J’ai beaucoup apprécié que chaque double page soit une illustration complète, avec de nombreux détails et un rendu de couleurs riches et éclatantes. Le design des personnages est également fabuleux : la personnalité et l’humeur de chaque personnage humain est instantanément comprise et reconnaissable. Ce qui est également incroyable dans ce livre, ce sont les nombreuses perspectives choisies par l’illustrateur. Vu de côté, d’en haut, de derrière, le lecteur a l’impression de se déplacer dans le monde décrit d’une manière presque cinématographique. Cela ajoute tellement de vivacité à l’expérience de lecture et témoigne d’un incroyable savoir-faire.

Si les magnifiques illustrations ne suffisent pas à vous convaincre d’aller chercher ce livre, l’histoire est attachante, mignonne et tellement drôle. Une femme demande l’aide de son amie cartomancienne pour soigner sa solitude. Armée d’un sort consistant à chanter sous la pleine lune, elle suit le conseil, mais les choses se passent de manière un peu inattendue. Sa maison tranquille est bientôt remplie de 36 chats turbulents. J’adore cette histoire, et je me souviens qu’en tant qu’enfant solitaire, je m’identifiais beaucoup au personnage principal. Je m’imaginais avoir autant de chats et j’en aimais chaque minute. Pour couronner cette adorable histoire, l’auteur nous livre également sa recette de tarte aux pommes. J’ai effectivement essayé cette recette avec ma mère quand j’étais enfant et j’ai adoré ! C’était magique de pouvoir réaliser une recette tirée d’un livre. J’ai hâte de la réessayer !

Si vous aimez les chats, et même si ce n’est pas le cas, ce livre ne manquera pas de vous charmer et de vous tenter à réaliser une belle tarte aux pommes. J’ai adoré le lire quand j’étais enfant et j’ai adoré redécouvrir ce livre. Si vous êtes un fan des Aristochats, vous allez adorer ce livre, c’est sûr ! J’espère vraiment que vous le dénicherez. Comme vous pouvez le voir, mon exemplaire d’occasion vient d’une bibliothèque, et j’adore l’autocollant qu’ils ont ajouté au début. Il fait travailler mon imagination : une bibliothèque inconnue, des livres en donation, qui est Mme Eleanor Hill ? Merveilleux !

Les trente-six chats de Marie Tatin, par Sylvie Chausse et François Crozat

Book Review: The Wolf’s Secret, by Myriam Dahman, Nicolas Digard and Júlia Sardà

Book Reviews

(Par ici en Français!)

I’ve been a big fan of Júlia Sardà‘s illustrations ever since stumbling upon Mary Who Wrote Frankenstein. I was curious to see what other books she had worked on, and that’s how I discovered The Wolf’s Secret written by Myriam Dahman and Nicolas Digard. I am so excited to share this book with you and have been thinking about it since I received it!

Where to start, where to start? There is so much to love about this book! Let’s start with the art as that’s where I began. Júlia Sardà is such an incredible illustrator, creating amazing worlds full of quirky creatures, characters and patterns. For this book, she outdid herself creating a visual identity that screams fairy tale and folklore. Beautiful patterns adorn the clothing and objects inhabiting this universe. Detailed borders frame some illustrations and make them even more special. The muted palette is filled with dark greens and warm oranges, enveloping each image in a cloud of mystery. Natural elements like leaves, mushrooms and animals are stylized and become lovely adornments that fill each page. The style is incredibly detailed and harmonious. The characters are also full of personality and make you want to know more instantly. It was such a joy to discover these illustrations and to look at all the many details that make them relatable and magical at the same time. Each time I read this book, I discover new details that are enchanting and marvellous. I am in complete awe for these incredible illustrations!

As if the art wasn’t enough, the story is also multi-layered, heart-warming and has all the markings of a fairy tale. Approaching themes of loss, friendship, and sacrifice with grace and insight, this is not just for children and will resonate will readers of all ages. The characters are inviting and relatable and reading this story I wanted to know more about each of them. Breaking the stereotype of the Big Bad Wolf, this story is filled with magic, love and mystery. I have to admit, I wasn’t sure I appreciated it after the first reading. However, I couldn’t stop thinking about it, and had to read it again and again. Now that I have done so, this story is one I know will stay with me for a very long time. It is very precious and special.

If you are looking for a book that is beautiful, magical and a little bit mysterious, this is the perfect one! The illustrations alone are worth your time, while the story and characters are sure to grow on you and captivate your curiosity. There is something in this book for everyone. I cannot wait to see more books in this collection!

The Wolf’s Secret, by Myriam Dahman, Nicolas Digard and Júlia Sardà, Hachette


 

Book review: Le talisman du loup, par Myriam Dahman, Nicolas Digard et Júlia Sardà

(Ce livre est disponible en français! Youpiii! Il est même traduit par les auteurs!)

Je suis une grande fan des illustrations de Júlia Sardà depuis que je suis tombée sur Mary qui a écrit Frankenstein. J’étais curieuse de voir sur quels autres livres elle avait travaillé, et c’est ainsi que j’ai découvert Le talisman du loup écrit par Myriam Dahman et Nicolas Digard. Je suis très heureuse de partager ce livre avec vous et j’y pense depuis que je l’ai reçu !

Par où commencer, par où commencer ? Il y a tellement de choses à aimer dans ce livre ! Commençons par l’art, car c’est par là que j’ai commencé. Júlia Sardà est une illustratrice incroyable, qui crée des mondes étonnants remplis de créatures, de personnages et de motifs étranges. Pour ce livre, elle s’est surpassée en créant une identité visuelle qui évoque les contes de fées et le folklore. De magnifiques motifs ornent les vêtements et les objets qui peuplent cet univers. Des bordures détaillées encadrent certaines illustrations et les rendent encore plus spéciales. La palette sourde est remplie de verts sombres et d’oranges chauds, enveloppant chaque image dans un nuage de mystère. Les éléments naturels comme les feuilles, les champignons et les animaux sont stylisés et deviennent de jolis ornements qui remplissent chaque page. Le style est incroyablement détaillé et harmonieux. Les personnages sont également pleins de personnalité et vous donnent immédiatement envie d’en savoir plus. C’était un tel bonheur de découvrir ces illustrations et de regarder tous les nombreux détails qui les rendent à la fois attachantes et magiques. À chaque fois que je lis ce livre, je découvre de nouveaux détails qui sont enchanteurs et merveilleux. Je suis en admiration devant ces illustrations incroyables !

Comme si l’art ne suffisait pas, l’histoire est également à plusieurs niveaux, réconfortante et possède toutes les caractéristiques d’un conte de fées. Abordant les thèmes de la perte, de l’amitié et du sacrifice avec grâce et perspicacité, ce livre n’est pas seulement destiné aux enfants et trouvera un écho auprès des lecteurs de tous âges. Les personnages sont engageants et attachants et, en lisant cette histoire, j’ai voulu en savoir plus sur chacun d’eux. Brisant le stéréotype du grand méchant loup, cette histoire est remplie de magie, d’amour et de mystère. Je dois admettre que je n’étais pas sûre de l’apprécier après la première lecture. Cependant, je n’ai pas pu m’empêcher d’y penser et j’ai dû le lire encore et encore. Maintenant que je l’ai fait, je sais que cette histoire restera avec moi pendant très longtemps. Elle est très précieuse et spéciale.

Si vous cherchez un livre qui soit beau, magique et un peu mystérieux, c’est le livre idéal ! Les illustrations valent à elles seules le détour, tandis que l’histoire et les personnages ne manqueront pas de vous séduire et de captiver votre curiosité. Il y a quelque chose dans ce livre pour tout le monde. J’ai hâte de voir d’autres livres de cette collection !

Le talisman du loup, par Myriam Dahman, Nicolas Digard et Júlia Sardà, Gallimard Jeunesse

Book Review: Peggy, by Anna Walker

Book Reviews

(Par ici en Français!)

I received another book from Anna Walker, and because I just reviewed another one of her books (Lottie and Walter), I was a bit hesitant to share this one with you this week. However, it is such an adorable book that it must be shared! This week, let’s talk about Peggy, written and illustrated by Anna Walker.

This book is so cute! The main character, Peggy, is a black hen who enjoys a tranquil life in her little house. One day, as she was trampolining, she gets swept up by strong wind and lands in the middle of the city. She discovers many new things and is astonished by everything she sees. In the end, she makes her way home to her pigeon friends and trampoline, with a broader mind and more experience. The story is so fun and stays positive from the beginning to the end. I loved how courageous and positive Peggy stays throughout the book: she welcomes change with an open mind and never gets discouraged. Instead of being intimidated by the big city, she looks at everything with wonder and enthusiasm, welcoming all the new experiences. I truly enjoyed this outlook on life and learned a lot from this little hen.

You know I love Anna Walker’s work. I love how soft her watercolour illustrations are. With this book, this is once more in the forefront of the images. However, there is also some collage and coloured pencil details that add a very fun touch and extra textures. I thought the collage parts were particularly well done. Once more, I was truly awed by how expressive yet simple her characters are. So much feelings and emotions can be understood and shared with little Peggy. Her depiction of the big city was also very clever and full of little details that the reader will recognize. It was such a pleasure reading this book, and it might be my favourite Anna Walker book I’ve encountered so far.

I really hope you will take a look at this book as it was truly uplifting and enchanting. Each page was a pleasure to discover, as Peggy is the sweetest and bravest hen. She is so sweet and funny. I’m sure she’ll inspire your outlook on life. I had such fun reading this book and looking at the adorable illustrations, and I’m sure you will too! Oh, and Anna Walker shared some behind the scenes of the book on her website, and it is worth a visit!

Peggy, by Anna Walker, Houghton Mifflin Harcourt Publishing Company


 

Book review: Lottie et Walter, par Anna Walker

(Ce livre est disponible en français! Youpiii!)

J’ai reçu un autre livre d’Anna Walker de la bibliothèque, et comme je viens de commenter un autre de ses livres (Lottie et Walter), j’ai un peu hésité à partager celui-ci avec vous cette semaine. Cependant, c’est un livre tellement adorable qu’il fallait le partager ! Cette semaine, nous allons parler de La balade de petite poule, écrit et illustré par Anna Walker.

Ce livre est si mignon ! Le personnage principal, Peggy, est une poule noire qui profite d’une vie tranquille dans sa petite maison. Un jour, alors qu’elle faisait du trampoline, elle est emportée par un vent violent et atterrit au milieu de la ville. Elle découvre beaucoup de nouvelles choses et est étonnée par tout ce qu’elle voit. À la fin, elle retrouve ses amis pigeons et son trampoline, avec un esprit plus ouvert et plus d’expérience. L’histoire est très amusante et reste positive du début à la fin. J’ai adoré le courage et l’attitude positive de Peggy tout au long du livre : elle accueille le changement avec un esprit ouvert et ne se décourage jamais. Au lieu d’être intimidée par la grande ville, elle regarde tout avec émerveillement et enthousiasme, accueillant toutes les nouvelles expériences. J’ai vraiment apprécié cette vision de la vie et j’ai beaucoup appris de cette petite poule.

Vous savez que j’adore le travail d’Anna Walker. J’aime la douceur de ses illustrations à l’aquarelle. Dans ce livre, cette douceur est une fois de plus au premier plan des images. Cependant, il y a aussi des détails en collage et au crayon de couleur qui ajoutent une touche très amusante et des textures supplémentaires. J’ai trouvé que les collages étaient particulièrement bien faits. Une fois de plus, j’ai été vraiment impressionnée par l’expressivité et la simplicité de ses personnages. Tant de sentiments et d’émotions peuvent être compris et partagés avec la petite Peggy. Sa description de la grande ville est également très intelligente et pleine de petits détails que le lecteur reconnaîtra. C’était un tel plaisir de lire ce livre, et c’est peut-être mon livre préféré d’Anna Walker que j’ai lu jusqu’à présent.

J’espère vraiment que vous jetterez un coup d’œil à ce livre car il est vraiment inspirant et enchanteur. Chaque page était un plaisir à découvrir, car Peggy est la poule la plus mignonne et la plus courageuse. Elle est si douce et si drôle. Je suis sûre qu’elle inspirera votre vision de la vie. J’ai eu beaucoup de plaisir à lire ce livre et à regarder les adorables illustrations, et je suis sûre que vous en ferez autant ! Oh, et Anna Walker a partagé les coulisses du livre sur son site Web, et ça vaut le coup de visiter !

La balade de petite poule, par Anna Walker, Editions Circonflexe

Book Review: Lottie and Walter, by Anna Walker

Book Reviews

(Par ici en Français!)

A while back, I shared Florette by Australian illustrator Anna Walker. I loved that book, and so when my friend told me about her latest book, Snap!, I had to see if I could get it through the interlibrary loans. No luck, but I did received a few other books from this illustrator. My favourite of the lot is Lottie and Walter.

I instantly related to the main character of this story. Lottie is scared of the shark living in the pool. When I was a kid, I used to be terrified of deep pools because, of course, they were the homes of monsters, invisible from the surface. Whenever I was in deep pools, I swam as fast I could to reach the ledge and get out. I’m not sure where that fear came from, but reading a story about this felt like a wink to child-me. The main character uses her imagination to her advantage and meets Walter, a very big and friendly walrus who helps her face her fears and jump in the water. The story was very cute and funny, and once again, extremely relatable.

Once again, Anna Walker creates expressive yet minimalist characters that are full of life. Each attitude is instantly recognizable and understood, and is sure to remind the readers of people they know or have encountered. I really admire how her simple style conveys so much emotions and evokes many memories in the readers: it really is incredible! She also takes full advantage of watercolours and their incredible textures, letting them take the center role in her work. Her illustrations always make me feel calmer. I think a big part of this effect is the soothing colour palette she uses: soft colours with reds and oranges as accents.

A very cute and relatable book that is sure to bring back memories of pool side terrors, or reassure younger readers. The strategies offered to cope are also fun and useful. I’m looking forward to discovering other books from this amazing illustrator. In the meantime, I hope you’ll look her up at your local library!

Lottie and Walter, by Anna Walker, Penguin Book Australia


 

Book review: Lottie et Walter, par Anna Walker

(Ce livre est disponible en français! Youpiii!)

Il y a quelque temps, j’ai partagé Florette de l’illustratrice australienne Anna Walker. J’ai adoré ce livre, et lorsque mon amie m’a parlé de son dernier livre, Snap !, je me suis empressée de voir si je pouvais l’obtenir par le biais des prêts interbibliothèques. Pas de chance, mais j’ai reçu quelques autres livres de cette illustratrice. Mon préféré du lot est Lottie et Walter.

Je me suis immédiatement identifiée au personnage principal de cette histoire. Lottie a peur du requin qui vit dans la piscine. Quand j’étais enfant, j’étais terrifiée par les piscines profondes car, bien sûr, elles abritaient des monstres, invisibles depuis la surface. Chaque fois que j’étais dans une piscine profonde, je nageais aussi vite que possible pour atteindre le rebord et sortir. Je ne suis pas sûre de l’origine de cette peur, mais lire une histoire sur ce sujet était comme un clin d’œil à mon enfance. Le personnage principal utilise son imagination à son avantage et rencontre Walter, un très grand et très amical morse qui l’aide à affronter ses peurs et à sauter dans l’eau. L’histoire est très mignonne et amusante, et une fois de plus, extrêmement accessible.

Une fois de plus, Anna Walker crée des personnages expressifs mais minimalistes et pleins de vie. Chaque attitude est immédiatement reconnaissable et compréhensible, et ne manquera pas de rappeler aux lecteurs des personnes qu’ils connaissent ou ont rencontrées. J’admire vraiment la façon dont son style simple transmet tant d’émotions et évoque de nombreux souvenirs chez les lecteurs : c’est vraiment incroyable ! Elle tire également pleinement parti de l’aquarelle et de ses incroyables textures, qu’elle laisse occuper une place centrale dans son travail. Ses illustrations me font toujours me sentir plus calme. Je pense qu’une grande partie de cet effet est dû à la palette de couleurs apaisantes qu’elle utilise : des couleurs douces avec des rouges et des oranges comme accents.

Un livre très mignon et attachant qui rappellera certainement des souvenirs de frayeurs de piscine, ou qui rassurera les jeunes lecteurs. Les stratégies proposées pour s’en sortir sont également amusantes et utiles. J’ai hâte de découvrir d’autres livres de cette étonnante illustratrice. En attendant, j’espère que vous irez la découvrir à votre bibliothèque locale !

Lottie and Walter, by Anna Walker, Penguin Book Australia